Le camping sauvage

Le 17/10/2014 à 08h31 - Vacances au camping

Le camping sauvage désigne tout mode de camping en dehors des espaces réservés, hors de tout aménagement. Il permet d'alléger le coût de ses vacances en réduisant le poste "hébergement". En France, ce mode de camping n’est ni totalement interdit comme en Grande-Bretagne, ni totalement libre comme en Suède. Il est toléré mais encadré. Il est donc important de connaître la réglementation qui le régit, les interdictions et réserves auxquelles il est soumis, et d'être au courant des précautions à prendre avant de se lancer à l'aventure.
Camping sauvage

Il est ainsi possible de camper sur un terrain privé, sous réserve d’obtenir l’autorisation préalable du propriétaire. Dans le cas contraire, ce-dernier peut porter plainte contre vous, et vous risquez alors une amende de 1500 Euros, même lorsque aucun dégât n’a été causé ; ou tout simplement vous pourriez être brutalement réveillé en pleine nuit et vous trouver face au canon d'un fusil pointé sur vous... Présentez-vous donc au propriétaire du terrain sur lequel vous souhaitez vous installez, et soumettez-lui poliment votre demande, en l'assurant d'une occupation calme et respectueuse.  
Le camping est également possible sur une partie du domaine public, sauf si une interdiction est affichée. Mais de tels panonceaux étant souvent absents ou difficiles à remarquer, il est préférable de connaître les règles générales. Ainsi, il est interdit de planter sa tente sur les chemins, les voies et places publiques, sur les rivages de la mer ; dans tout site classé, protégé ou inscrit, ainsi que dans les réserves naturelles, les bois et forêts classés comme espaces boisés à conserver ; dans un rayon de 200 mètres autour des points d’eau captés pour la consommation. Vous ne pouvez pas non plus vous installer à moins de 500 mètres d’un monument historique classé. La commune peut également interdire par le biais d’un arrêté municipal le camping sauvage dans des zones jugées dangereuses ou insalubres, ou pour des raisons de maintien de l’ordre public.
Mais comme il est difficile de savoir si tel espace est compris ou non dans l'une de ces zones d'interdiction,  renseignez-vous au préalable auprès de la mairie de la commune où vous projetez de planter votre tente, afin de vous installer en toute tranquillité,
Par ailleurs, une fois que vous avez trouvé un lieu où camper, il convient de suivre certaines règles d’usage, souvent de bon sens. Il faut respecter l’espace sur lequel vous vous installez : ne lui portez aucune atteinte, ne faites aucune dégradation, emportez tous vos déchets en partant et remettez l’endroit dans l’état où vous l’avez trouvé en arrivant ; aucune trace de votre passage, quelle qu’elle soit, ne doit subsister.
Minimisez le plus possible votre présence, à la fois par une installation légère et discrète et par une durée réduite (arrivez tard le soir, repartez tôt le matin, et ne restez pas plusieurs nuits au même endroit) ; ne soyez pas non plus bruyants afin de ne pas troubler le voisinage. Évitez également de vous installer dans des lieux découverts et étendus.